TV Locale Paris - Ouzbékistan et France : perspective d’un partenariat mutuel bénéfique.


TV Locale Paris - Ouzbékistan et France : perspective d’un partenariat mutuel bénéfique.

Article
Accueil Jonathan Chaste
 
| Jonathan Chaste | Géopolitique internationale | Géopolitique  Vu 10499 fois
Article N°27206

TV Locale Paris - Ouzbékistan et France : perspective d’un partenariat mutuel bénéfique.

Le 14 novembre 2022, s’est tenue aux Salons Hoche au cœur de Paris, une conférence intimiste coorganisée par Son Excellence Monsieur Sardor RUSTAMBAEV, Ambassadeur de la République d’Ouzbékistan en France et au Portugal, ainsi que l’Institut International d’Asie centrale (Tachkent) et l’Institut Prospective & Sécurité en Europe (IPSE) sur la thématique suivante :
Ouzbékistan et France : perspective d’un partenariat mutuel bénéfique.
 

Cette conférence n’est point le fait d’un aléa des agendas, bien au contraire, cela s’inscrit à la suite de la rencontre en France, entre le Président Emmanuel Macron et son homologue ouzbek le Président Shavkat MIRZIYOYEV.

L’Ouzbékistan et la France avait tissé une relation qui s’était inscrite dans l’histoire, grâce à l’amitié développée entre le roi Charles VI et la Amir TEMUR (Conquérant). Emmanuel DUPUY, président de l’IPSE rappelle l’importance de la relation qui unissait ces deux pays, et qu’il est dans leur intérêt mutuel de poursuivre cette relation par une coopération internationale sur du long terme. D’autant plus, que le pays situé en Asie centrale vit un changement drastique, notamment sur l’évolution de sa politique intérieure et extérieure, in fine pour garantir et renforcer sa stratégie de développement durable à horizon 2026.

Depuis l’élection du Président Shavkat MIRZIYOYEV en 2016, l’Ouzbékistan renait politiquement de ses cendres. Cette renaissance dynamique s’opère en priorité par le respect et le renforcement du droit, qui est une étape fondamentale, spécifiquement sur la question des droits de l’Homme et du droit international. Depuis le début de sa mandature, 300 lois ont été votées et plus de 4000 décisions judiciaires ont été rendues, cela démontre le poids important qu’occupe le droit dans la construction du socle juridique de l’action civile.

Force est de constater que l’évolution croissante de sa population rend ce dynamisme visible, à juste titre car ce pays est multiculturel et multi ethnique, ce qui favorise son attractivité.

Le nouveau paradigme ouzbek évolue positivement, allant de pair avec la nouvelle politique géostratégique, par le biais de l’emploi d’une approche systémique qui favorise le renforcement des accords bilatéraux avec les pays voisins. Une approche, qui met en exergue une coopération juridique afin de mieux respecter les engagements mutuels. En 2018, le président ouzbek se rend en France lors de sa première visite officielle.  Cette coopération se développe à travers différents volets, notamment sur l’aspect culturel et industriel. Ce dernier pan a vu son PIB s’accroitre de manière exponentielle, puisque l’Ouzbékistan a enregistré une hausse des investissements directs étrangers (IDE), ce qui favorise la création d’emplois et de richesses. Cette hausse des investissements est la résultante de la politique de lutte contre la corruption, renforcée avec des lois pour éviter l’évasion fiscale. Une politique cohérente qui s’inscrit du fait de l’adhésion de l’Ouzbékistan au forum mondial sur la transparence et l’échange de renseignements à des fins fiscales, devenant ainsi le 164e membre. De surcroit, cela va permettre de renforcer certaines industries et en développer de nouvelles par le biais de projets locaux, régionaux et internationaux, comme par l’exemple le renforcement de l’industrie des hydrocarbures et de l’uranium. De nombreux secteurs d’activité porteurs émergent tels que : le secteur du transport (transcaspienne) avec un développement rapide des infrastructures ; le secteur de la technologie et innovation ; le secteur agricole et le développement durable ; et l’industrie du textile. Sans compter sur les efforts du gouvernement à lutter de manière pragmatique contre l’inflation, avec un objectif de moins de 5% d’inflation d’ici 2024.

Tous ces différents secteurs d’activité sont des opportunités pour la France, permettant ainsi de créer des synergies et/ou des accords bilatéraux sur des échanges commerciaux spécifiques. Toutes ces politiques sont des gains de confiance qui garantiraient un retour sur investissement avec l’appui du droit international, que s’est promis de respecter l’Ouzbékistan. De plus, il faudrait également un accompagnement spécifique des petites moyennes entreprises (PME) françaises en Ouzbékistan, ce qui renforcerait les liens économiques entre les deux pays.
L’Ouzbékistan a augmenté son volume des échanges d’hydrocarbures avec l’Union européenne, ce qui en fait un acteur majeur, mais également une alternative européenne sur la question d’approvisionnement énergétique, mais également pour faire face à la dépendance des hydrocarbures russes. Notons que les volumes d’échanges entre la France et l’Ouzbékistan sont estimés à 1 milliard de dollars. Une solution pour la France, que cette alternative énergétique, pour pallier la hausse des prix des carburants à la pompe.

L’Ouzbékistan met tous les moyens en œuvre pour lutter efficacement contre le terrorisme, dans la région d’Asie centrale, plus particulièrement en Afghanistan, évitant ainsi toutes idéologies terroristes auprès des jeunes enfants afghans. De plus, l’Ouzbékistan se veut d’être un médiateur important dans la région, en soutenant la communauté internationale.
Le président ouzbek attend la première visite officielle du président Macron sur ses terres, ce qui consoliderait davantage cette relation historique !
 

Jonathan CHASTE

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant
rechercher un article, une vidéo...